02 90 89 48 17 pcf35@sfr.fr

2018 un budget pour les riches

2018 un budget pour les riches

Après la casse du Code du Travail, une hotte pleine de cadeaux fiscaux pour les patrons. Il faut sauver les riches ! c’est ainsi que l’on pourrait baptiser la croisade de Macron dès le début de son règne avec un projet de loi de finances pour 2018 qui reprend quasiment toutes les revendications de ses amis du MEDEF.

Le très officiel OFCE (Observatoire Français des Conjonctures Économiques) estimait, dès le mois d’août, que 10% des Français les plus aisés concentreraient 46% des baisses d’impôts prévues sur le quinquennat.

Il suffit d’énumérer :

  • Disparition de l’Impôt de Solidarité sur la fortune (ISF) au profit d’un Impôt sur la fortune immobilière. Sont exemptés les portefeuilles d’actions, sans parler des yachts, Ferraris, lingots et autres bricoles. Perte pour le Budget : 3,5 milliards d’euros au profit de 30% des contribuables les plus riches
  • Exonération d’impôt sur le revenu, CSG et CRDS sur l’ensemble des revenus du capital (sauf livret A et PEA) avec remplacement par un prélèvement forfaitaire unique au taux de 30% dont est exempte la progressivité de l’impôt
  • Diminution du taux de l’impôt sur les sociétés pour les entreprises ramené à 28% dès 2018 pour parvenir à 25% en 2022.
  • Diminution de « charge fiscale pesant sur les entreprises » estimée à 3,1 milliards pour 2018 avec un objectif de 11 milliards d’ici 2022.
  • Suppression de la dernière tranche de taxe sur les salaires concernant essentiellement les banques, soit l’exonération de la surtaxe de 20% sur les rémunérations annuelles supérieures à 152 000 euros et un manque à gagner de 300 millions d’euros pour les caisses de l’Etat.

Cela pour tenter d’attirer les traders de la City londonienne ! Tous ces cadeaux au profit, en grande majorité, des grandes entreprises et des plus riches, mathématiquement, ne peuvent être consentis qu’au détriment de tous les autres contribuables.

Ce n’est pas la baisse de la taxe d’habitation qui offrira une hausse du pouvoir d’achat pour l’immense majorité de la population.

Les retraités verront leurs revenus amputés par la hausse de la CSG et les plus modestes, actifs et retraités, subiront une baisse de l’APL (1,7 milliards d’économie).

Les députés communistes le disent « un autre budget est possible mais pour cela il faut s’attaquer à la finance, arrêter les cadeaux fiscaux aux plus riches, mettre l’argent pour un nouveau modèle économique plus juste au service d’une société plus humaine et écologique ».

Voila notre budget

+ 12,4 milliards d’euros de cadeaux fiscaux que nous annulons

  • + 3,2 milliards d’euros Suppression de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune
  • + 1,9 milliards d’euros Mise en place de la Taxe unique à 30%
  • + 2 milliards d’euros Baisse de la Taxe sur les Transactions Financières
  • + 1,2 milliard d’euros Baisse du taux sur l’impôt sur les sociétés
  • + 0,1 milliard d’euros Suppression de la taxe sur les salaires de plus de 152 000€/an
  • + 4 milliards d’euros Renforcement du budget pour l’arme nucléaire

Nos choix fiscaux : un meilleur partage des richesses

  • + 28 milliards d’euros Suppression du CICE et des niches fiscales inefficaces (CICE=400 000€ par emploi créé ou sauvegardé)
  • + 5,8 milliards d’euros Renforcement de la fiscalité sur les dividendes et les revenus financiers
  • + 7 milliards d’euros Plan national de lutte contre la fraude et l’évasion fiscales (30 à 40 milliards sur 5 ans)
  • +6 milliards d’euros Taxe sur le chiffre d’affaires des grands groupes
  • + 1,8 milliard d’euros Mise en place d’un impôt sur les géants du numérique

Pour répondre aux besoins de nos citoyens

  • 28 milliards d’euros pour le pouvoir d’achat : annulation de la hausse de la CSG, baisse de la TVA, rétablissement de la demi-part des veuves et veufs
  • 10 milliards d’euros : 8 milliards pour un plan de soutien aux TPE, PME, l’artisanat et l’industrie en contrepartie d’engagements pour l’emploi et l’investissement ; 2 milliards pour les grands projets (10 milliards sur 5 ans)
  • 6,5 milliards d’euros pour les hôpitaux et la Sécurité sociale afin de protéger la santé de nos concitoyens. Objectif : aller vers la couverture à 100% par la Sécurité sociale
  • 5 milliards d’euros en faveur d’un grand plan pour l’école et l’éducation afin de préparer l’avenir
  • 3 milliards d’euros pour nos collectivités et les services publics (10 milliards sur 5 ans)
  • 2,5 milliards d’euros pour accompagner les agricultrices et les agriculteurs, protéger l’environnement et améliorer les transports publics (10 milliards sur 5 ans)
  • 2,5 milliards d’euros pour un pacte pour le logement (APL, rénovation, construction)
  • 2 milliards d’euros pour financer la hausse du point d’indice des fonctionnaires
  • 1,5 milliard d’euros pour le développement du très haut débit

A propos du PCF

Bienvenue sur le site Internet de la fédération d’Ille-et-Vilaine du Parti communiste français.

Nous contacter

30 Rue Louis Hémon
35000 Rennes
France

02 90 89 48 17