02 90 89 48 17 pcf35@sfr.fr

Les communistes de Rennes dans l’action pour le maintien de 7 bureaux de Poste

  • /
  • Actualité /
  • Les communistes de Rennes dans l’action pour le maintien de 7 bureaux de Poste

Les communistes de Rennes dans l’action pour le maintien de 7 bureaux de Poste

Fin juin 2016, le directeur de La Poste Haute-Bretagne (départements 35/22) annonce dans la presse sa décision de fermer 7 bureaux à Rennes, situés majoritairement dans les quartiers Sud-Est de Rennes. A cette date, les fermetures sont prévues dans le courant du 2e semestre 2016.

Que s’est-il passé ?

Les militants communistes de Rennes Métropole, alertés par des postiers et des habitants des quartiers concernés, ont décidé de passer à l’offensive avec une pétition adressée au Directeur de La Poste.

Pendant tout l’été et jusqu’à fin septembre des points de rencontre avec la population sont organisés sur les marchés, dans les quartiers, devant des bureaux menacés de fermeture.

La population participe activement à cette mobilisation, des commerçants acceptent de faire signer la pétition, comprenant que la vie du quartier dépend de l’existence ou pas de services publics de proximité.

Voici quelques chiffres

Fin juillet, la pétition avait recueilli 1500 signatures. Formidable ! Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Alors on a décidé de continuer.

Fin août, nous sommes à 3000 signatures et nous décidons avec la population d’aller remettre ces signatures à la Délégation Régionale Bretagne de La Poste.

Le jeudi 1er septembre 2016 à 12h, accompagné de quelques habitants des quartiers nous déposons les pétitions, et nous avons l’assurance que nous serons reçu en audience dès que possible.

Le samedi 3 septembre à 14h, nous déposons les copies des pétitions signées à la mairie auprès de l’élu de permanence. Le 1er septembre, nous avons également envoyé un courrier au Cabinet du Préfet pour l’informer de notre action.

Fin septembre, la section de Rennes du PCF a été reçue par La Déléguée Régionale de La Poste, et nous lui avons remis 2000 signatures supplémentaires. Total 5000 signatures recueillies en 3 mois.

Pourquoi ces 3 destinataires La Poste, la Mairie, le Préfet ?

Parce que ce sont les 3 acteurs qui composent les comités chargés de prendre les décisions, nationales ou départementales, sur la Présence Postale dans les territoires. Les militants communistes ont choisi de mettre les 3 parties concernées devant leurs responsabilités.

Au niveau national, un nouveau Contrat de Présence Postale Territorial (CPPT) pour 2017 -2019 est en cours de négociation entre l’Association des Maires de France (AMF), La Poste représentée par son Président Philippe Wahl, et le gouvernement. Ce nouveau Contrat signé en l’état, signifierait la fin du Service Public Postal, tel qu’on le connaît aujourd’hui.

La Poste souhaite réorganiser tous ses services : supprimer des emplois, fermer des bureaux de proximité, créer des “agences bancaires” pour ressembler à ses concurrents et permettre dès que possible l’entrée en bourse de l’entreprise.

Les activités Courrier, Colis, seraient assurées par des prestataires privés et des automates. Les activités utilisées quotidiennement par les habitants dans les bureaux actuels seraient transférées chez des commerçants dans des RPU (Relais Poste Urbain).

Une pétition, circule en ligne www.lapostepourtouspartout.fr" adressée au gouvernement, à l’AMF, et au PDG de La Poste. N’hésitez pas à la signer et à la faire connaître autour de vous !

La lutte n’est pas finie, dans toutes les régions de France, des actions diversifiées sont organisées pour obtenir :

  • le maintien des bureaux de Poste menacés, Zéro fermeture ;
  • le maintien des emplois de postiers ;
  • le développement du Service Public Postal en lien avec un aménagement du territoire adapté aux besoins.

Tout cela passera par l’ouverture de vraies négociations avec tous les acteurs concernés.

Les postiers ont des revendications, la population doit pouvoir donner son avis sur un service public de proximité correspondant à ses besoins : horaires, services diversifiés, Maisons de Services Publics. Les communistes, à Rennes et ailleurs, ont des propositions.

La solution, ce n’est pas le statu quo. Il faut améliorer le service public actuel, créer des emplois, créer de nouveaux services. Tout n’est pas perdu, La Poste a décidé de fermer les bureaux début 2017. Seul le bureau de Rapatel reste ouvert en 2017, mais après ? La lutte doit continuer.

A propos du PCF

Bienvenue sur le site Internet de la fédération d’Ille-et-Vilaine du Parti communiste français.

Nous contacter

30 Rue Louis Hémon
35000 Rennes
France

02 90 89 48 17