02 90 89 48 17 pcf35@sfr.fr

Interview d’Aurélien Guillot, secrétaire départemental du PCF 35

  • /
  • PCF 35 /
  • Interview d’Aurélien Guillot, secrétaire départemental du PCF 35

Interview d’Aurélien Guillot, secrétaire départemental du PCF 35

Le congrès du PCF 35 s’est tenu le week-end des 9 et 10 novembre. Comment s’est il déroulé ?

Ce congrès faite suite aux congrès de toutes nos sections, qui ont eu lieu entre la fin du mois d’octobre et début novembre. Lors de ces congrès de section, des délégations ont été votées, et nous nous sommes retrouvés ainsi à une soixantaine de délégués des sections pour notre congrès départemental à Saint Jacques de la Landes. Et notre congrès départemental a lui-même voté pour une délégation de 7 personnes qui représenteront la fédération d’Ille-et-Vilaine pour le congrès national du PCF à Ivry-sur-Seine du 23 au 25 novembre.

Quel est pour toi l’enjeu de ce congrès ?

Le PCF connait des difficultés importantes : des difficultés électorales (le score des élections législatives a été un des plus faibles résultats de l’histoire du PCF), une perte de nombreux élus ces dernières années, un manque de visibilité nationale, un certain nombre de structures militantes en difficulté du fait notamment du vieillissement du corps militant du PCF.

Mais si ces difficultés sont réelles, le PCF a de très nombreux atouts. Tout d’abord, nous restons un parti très structuré : au niveau national avec une fédération dans chaque département mais aussi en Ille-et-Vilaine ou nous avons 10 sections. Quelle formation politique aujourd’hui peut prétendre avoir une structuration locale plus importante que celle du PCF ? Par ailleurs, malgré toutes les difficultés rencontrées ces dernières années, les communistes sont extrêmement attachés à leur parti et conservent un dynamisme militant très important. Nous sommes très vraisemblablement le Parti le plus présent sur le terrain.

Par ailleurs, si notre corps militant vieillit, il se renouvelle également de manière très importante. Depuis 2017, nous avons réalisé 45 adhésions au PCF pour notre département d’Ille-et-Vilaine, dont 25 en 2018. Très majoritairement, ces adhésions sont des adhésions de jeunes. Au moment ou les partis politiques connaissent une crise, ce nombre important d’adhésion au PCF ne me parait pas négligeable !

Le PCF conserve des capacités d’organisation très importante. Nous sommes en capacité d’organiser par exemple des fêtes politiques très rassembleuses. Je pense bien sur à la fête de l’Humanité, qui a connu cette année un énorme succès. Mais nous organisons aussi des événements d’envergure plus localement : le 1er et le 2 décembre, les fédérations bretonnes du PCF organisent à Lanester la fête de l’Humanité Bretagne, avec un meeting de Ian Brossat, qui rassemblera beaucoup de monde. Et en Ille-et-Vilaine, nous avons relancé ces dernières années la fête de l’Avenir à Rennes mais aussi une fête de section à Fougères. (elle s’est déroulée au mois d’octobre et a rassemblé près de 300 personnes)

Enfin je crois que le PCF a des atouts importants par rapport à ses idées : nous assistons ces dernières années à un retour en force des idées marxistes dans le débat public. Et je crois que notre positionnement au cœur de la gauche peut être très entendu, portant à la fois la volonté d’une transformation radicale de la société et dans le même temps travaillant à des réponses immédiates et concrètes.

Vous le voyez, si le PCF a des difficultés, il a aussi de très nombreux atouts qui sont autant de graines d’espoir. L’enjeu de ce congrès est donc de faire éclore toutes ces graines d’espoir pour un nouveau développement du PCF au service de notre peuple.

Les communistes ont débattu pour préparer leur congrès autour de plusieurs propositions de texte. Les résultats du vote des 4,5 et 6 octobre sur le choix de base commune ont été partagés. Le PCF est il un parti divisé ?

Je crois au contraire que le PCF est un parti très rassemblé. Les communistes aiment le débat mais ils sont extrêmement attachés à l’unité de leur parti. Les communistes ont d’abord un dénominateur commun extrêmement puissant, le communisme ! Ils ont les mêmes valeurs, participent aux mêmes manifs, aux mêmes actions…

Si les votes ont été partagés, un texte a été majoritaire : « Pour un manifeste du Parti communiste du 21ème siècle ». Ce texte est devenu la base commune de tous les communistes.

Je crois que si ce texte a été majoritaire, c’est parce que beaucoup de communistes ont estimé que le PCF s’était trop effacé ces dernières années et ont voulu montrer leur volonté de construire un PCF plus fort, plus visible, plus lisible, plus efficace.
Pour ma part, je crois que cette volonté est très largement partagée au sein du PCF, bien plus largement que chez les seuls communistes ayant voté pour le Manifeste.

C’est pourquoi en Ille-et-Vilaine nous n’avons eu aucun mal, lors des congrès de section ou lors du congrès départemental, à tous travailler ensemble, avec des camarades ayant fait des votes différents lors du choix de la base commune. Nous avons largement enrichi ce texte, sur les questions écologiques, sur la paix et les questions internationales, sur les prochaines élections municipales, sur la formation militante, etc.… Ce travail a permis le rassemblement des communistes puisque le texte amendé a été voté à l’unanimité lors de notre congrès départemental.

Ce qu’il a été possible de faire en Ille-et-Vilaine doit être possible à faire maintenant au niveau national : rassembler tous les communistes pour permettre la relance politique de notre parti !

Quelles seront vos actions dans les prochaines semaines ?

Lors de ce congrès, nous avons adopté une « feuille de route des communistes d’Ille-et-Vilaine" Elle prévoit notamment trois axes d’actions :

• La résistance à la politique du gouvernement : nous allons nous mobiliser contre les mauvais coups du gouvernement : les attaques contre les services publics, contre la sécurité sociale, contre notre système de retraites. La question du pouvoir d’achat va aussi nous mobiliser : les prix explosent, notamment celui du carburant, les salaires n’augmentent pas, les retraités se font lourdement ponctionnés.. Comme des millions de Français, nous sommes en colère ! Cette colère doit se faire entendre, des contre-propositions aussi. C’est pourquoi nous avons décidé d’organiser des actions pour le pouvoir d’achat à Rennes le mercredi 14 novembre et à Fougères le vendredi 16 novembre.

• Nous allons entrer de plein pied dans la campagne des européennes autour de notre chef de file, Ian Brossat. Tout d’abord en mobilisant pour la fête de l’Humanité Bretagne avec le meeting de Ian Brossat dont je parlais tout à l’heure. Et nous souhaitons organiser un grand meeting de notre liste à Rennes au mois d’avril ou de mai.

• La campagne des élections municipales commence aussi dès maintenant ! Notre état d’esprit sera le suivant : « Pleinement communistes, pleinement rassembleurs ! » Nous allons donc mener une forte campagne autour de nos propositions afin d’imposer dans le débat public les thématiques qui nous semblent importantes. Afin d’incarner notre campagne, les adhérents désignerons leurs chefs de file dans les principales villes du département. Nous sommes convaincus que le dynamisme de notre campagne sera un atout pour le rassemblement et obtenir de nombreuses victoires pour plus de progrès social, plus d’écologie et plus de démocratie dans la gestion des villes de notre département !

A propos du PCF

Bienvenue sur le site Internet de la fédération d’Ille-et-Vilaine du Parti communiste français.

Nous contacter

30 Rue Louis Hémon
35000 Rennes
France

02 90 89 48 17