02 90 89 48 17 pcf35@sfr.fr

Entretien avec Anne Sabourin

Entretien avec Anne Sabourin

Anne Sabourin vient à Rennes le 8 février débattre avec les communistes d’Ille-et-Vilaine à propos des propositions du PCF sur les questions européennes et sur la préparation des élections de 2019. Anne Sabourin est membre du CEN du PCF et elle anime le chantier Europe dans le cadre de la préparation du congrès 2018 du PCF. A quelques jours de sa venue à Rennes, elle a répondu à nos questions.

1 - Ou en est on dans le débat sur l’Europe au PCF dans le cadre de la préparation du prochain congrès ?

Nous avons besoin à la fois de débattre au fond de notre vision pour l’Europe et d’être opérationnels, motivés et en campagne au plus vite. Les élections européennes auront lieu fin mai 2019 et déjà tout le monde est dans les starting-blocks, en particulier le Président des riches qui se voit déjà régner en maître sur l’avenir de l’Europe, et gagner ces élections sur la base d’un rassemblement au centre « contre tous les extrêmes » et des modernes contre les conservateurs.

Le calendrier va nous contraindre à avancer une ligne et une offre électorale avant le congrès, au CN de Mars, puis à revenir plus à des débats de projet pour la rédaction de la base commune. Mais je pense que cette difficulté est dépassable si nous nous fixons pour objectif dans les deux aspects, d’exprimer et défendre la vision singulière des communistes. Le chantier des élections européennes est relativement investi par les communistes sur la plateforme web (http://congres2018.pcf.fr/elections_ue19), il y a encore des efforts à fournir, notamment en prenant des initiatives locales comme vous le faites le 8 février à Rennes. Nous avons constitué un comité d’animation national avec les membres du Collectif Europe, les eurodéputés sortants, et les membres du CN intéressés.

2 - Des décisions importantes vont êtres prises lors du Conseil National des 30 et 31 mars. Comment vont se construire ces décisions ?

Le comité d’animation du chantier devra faire une proposition au CN comprenant une ligne de campagne (notre visions résumée), des axes de batailles pour la campagne ainsi qu’une stratégie et des critères pour les candidatures communistes. C’est un très lourd travail que nous souhaitons construire avec tous les camarades dans le cadre du chantier, à la lumière des nouvelles règles électorales (discutées à l’Assemblée nationale le 13 février) et des rencontres bilatérales que nous avons commencées avec les forces de gauche, sans oublier nos partenaires européens. En mars, nous n’aurons peut-être pas toutes les réponses, mais nous devons avancer le plus vite possible.

3- Quels rassemblement construire pour cette élection avec d’autres forces progressistes en France mais également d’autres forces en Europe ?

C’est une particularité des élections européennes : le niveau réel du « rassemblement » est le niveau européen, puis qu’après les élections se constituent les groupes au Parlement européen. C’est là que sont rendues concrètes les alliances. Le maintien et le renforcement de notre groupe de la GUE-NGL est un enjeu important. Bien entendu, vu tous les efforts fournis par le PCF ces dernières années, au sein du PGE mais aussi avec le Forum européen de Marseille, pour constituer un front portant une vision alternative pour les peuples européens, cela devra se voir dans la campagne !

Nationalement, nous rencontrerons d’ici le CN toutes les forces de gauche pour évaluer si des convergences sont possibles, et nous en rendrons compte aux communistes.

4- Selon toi, quelles principales propositions le PCF doit il mettre en avant lors des élections européennes de 2019 ?

Vu la manière dont s’entame le débat, il est fort probable que l’élection des européennes de 2019 soit une « bataille de visions ». Le risque est grand de voir le peuple français coincé dans un débat type « brexit ». Aussi, un enjeu fondamental pour nous sera de faire exister une vision de rupture avec l’actuelle UE, en mettant en cause la primauté donnée aux marchés, aux banques, aux multinationales, mais également une vision alternative qui mette les besoins et les luttes des peuples au centre d’un nouveau projet.

Autrement dit, l’enjeu principal devra être de substituer au débat Pro vs anti UE, une vision « de classe ». Concrètement, il y a une bonne dizaine de thèmes sur lesquels nous battre : les services publics et les collectivités contre l’austérité, la lutte contre l’évasion fiscale, le sort des migrants, l’utilisation de l’argent de la BCE, la paix, l’agriculture, l’alternative au libre échange, l’égalité femmes-hommes...etc.

Anne Sabourin

A propos du PCF

Bienvenue sur le site Internet de la fédération d’Ille-et-Vilaine du Parti communiste français.

Nous contacter

30 Rue Louis Hémon
35000 Rennes
France

02 90 89 48 17