02 90 89 48 17 pcf35@sfr.fr

Prendre le pouvoir sur les banques

Prendre le pouvoir sur les banques

  • Création d’un pôle public bancaire autour de la Caisse des dépôts et consignations, de la Banque publique d’investissement, de la Banque postale, des banques mutualistes avec la nationalisation de la BNP Paribas et de la Société générale. L’action de ces différentes institutions aurait pour objet de peser sur l’orientation du crédit et de l’épargne dans l’ensemble du système financier. Elle tirerait sa cohérence d’une nouvelle mission au service de la sécurisation de l’emploi et de la création de richesses dans les territoires.
  • Refondre par la loi le statut des banques coopératives et mutualistes et redéfinir la place des échelons nationaux pour garantir le pouvoir des sociétaires dans les caisses locales.
  • Droit d’accès des citoyen-ne-s et des élu-e-s à des in.formations détaillées sur l’activité des banques dans chaque quartier, et sur les aides publiques octroyées aux entreprises.
  • Droit pour les représentants des salarié-e-s de suspendre les plans de licenciement et d’imposer le financement par les banques de propositions alternatives.
  • Au lieu des aides publiques actuelles, des fonds régionaux et un fonds national pour l’emploi et la formation distribueraient de façon sélective des bonifications d’intérêts ou des garanties d’emprunts, réservées aux crédits finançant des projets répondant à des critères précis en matière économique (création de valeur ajoutée dans les territoires), sociale (sécurisation de l’emploi, de la formation, des salaires) et écologiques (économies d’énergie et de matières premières). L’organisation de ces nouvelles institutions doit instaurer une sélection démocratique des projets aidés, et un contrôle rigoureux, décentralisé, de l’utilisation des fonds mobilisés.
  • Une nouvelle sélectivité de la politique monétaire de la BCE pour orienter les crédits bancaires en faveur de l’emploi et de l’économie réelle.
  • Une remise en cause de l’hégémonie du dollar sur le système monétaire international à l’aide d’une monnaie commune mondiale, qui serait développée à par.tir des droits de tirage spéciaux du FMI et qui servirait à financer des projets de développement des capacités humaines dans tous les pays du monde sous forme de prêts sélectifs à long terme et à très bas taux d’intérêt.

A propos du PCF

Bienvenue sur le site Internet de la fédération d’Ille-et-Vilaine du Parti communiste français.

Nous contacter

30 Rue Louis Hémon
35000 Rennes
France

02 90 89 48 17