02 90 89 48 17 pcf35@sfr.fr

Un plan ambitieux pour résoudre la « crise migratoire »

Un plan ambitieux pour résoudre la « crise migratoire »

Aide d’urgence aux réfugiés et aux migrants

  • Respect absolu de la convention de Genève sur les réfugiés politiques et création de deux statuts spécifiques pour les réfugiés économiques et les réfugiés climatiques.
  • Mettre aux normes du Haut commissariat aux réfugiés (HCR) de l’ONU des centres d’accueil par le double.ment de leurs capacités.
  • Mettre en place des dispositifs de soutien médico-social, des parcours d’insertion professionnelle et de scolarisation des enfants, garantir les droits de l’homme, de la femme et de l’enfant.

Refonte des politiques migratoires et des visas en France et en Europe

  • Abrogation des règlements de Dublin.
  • Réorientation des missions de Frontex pour le sauvetage et l’ouverture de voies d’accès légales vers l’Europe, sans condition, pour sécuriser les migrants et lutter contre les trafiquants.
  • Abrogation du « visa Balladur » qui a fait 10 000 morts dans la mer d’Anjouan.
  • Refonte complète des politiques de visas en France incluant la régularisation des sans papiers.
  • Organisation d’une conférence initiée par la France avec les pays d’émigration pour construire des politiques migratoires partagées et des coopérations pour le développement mutuel.

Sous l’égide de l’ONU

  • Mettre en place un plan international solidaire de lutte contre les inégalités sociales et économiques.
  • Relancer l’aide publique au développement avec le respect des promesses la portant à 0,7 % du PIB et monter progressivement cette aide à 1 %.
  • Promouvoir l’abolition de l’arme nucléaire et la dénucléarisation du Moyen-Orient et de l’Europe.

Plan pour la paix en Syrie et en Irak

  • S’engager résolument dans les initiatives diplomatiques de l’ONU pour la résolution politique des conflits en Syrie et en Irak.
  • S’engager dans la lutte pour le démantèlement des filières du djihadisme en agissant contre les États et personnalités qui leur apportent des soutiens financiers, humains et matériels.

Des moyens pour soutenir le réseau des villes solidaires

  • Stopper les mesures d’austérité qui frappent les budgets publics des collectivités locales, qui représentent une coupe de 7 milliards d’euros en 2016 et 2017.
  • Engager un plan d’aide et d’accueil d’ampleur de 4 milliards d’euros dont au moins 2 milliards pour les collectivités.

EN CAMPAGNE !

Pour une France solidaire, une France d’hospitalité, humaine et fraternelle

À l’opposé des discours de l’extrême droite et de la droite, qui instrumentalisent la crise des migrants pour diviser la société française, la France a besoin d’une politique d’accueil digne de ce nom pour les migrants – quelle que soit la cause initiale de leur exil –, elle doit prendre des initiatives pour la refonte des politiques migratoires européennes et de sa propre politique en la matière ; la mise en œuvre de politiques publiques de solidarité et de protection des populations les plus fragilisées par la crise économique et sociale.

Entrons en campagne pour rendre visible un contre-discours en favorisant la mobilisation pour des solutions politiques d’urgence et durables : il y a une bataille idéologique à mener et une bataille politique fondées sur l’exigence de solidarités à redévelopper dans la société française, et à nouer avec les migrants comme, dans l’UE, avec la Grèce et l’Italie, qui paient au plus fort le prix des directives de Dublin et de l’austérité européenne.

La France se doit d’accueillir plus de migrants que les seuls 32 000 en deux ans annoncés par le chef de l’État. La France n’est « ni blanche, ni chrétienne », elle est une nation d’immigration (G. Noiriel, 2010) : oui, « nous sommes tous des migrants » (Pape François, avril 2016, en visite à Lesbos).

A propos du PCF

Bienvenue sur le site Internet de la fédération d’Ille-et-Vilaine du Parti communiste français.

Nous contacter

30 Rue Louis Hémon
35000 Rennes
France

02 90 89 48 17